« Lors de la fête annuelle de Karthigai Deepam des millions d’hindous se rassemblent autour d’Arunacha, montagne sainte, pour honorer leur dieu dressé sous la forme d’un gigantesque feu à son sommet.

 

De nombreux militaires gardent l’espace rituel. Familier des brahmanes et des dévots locaux, j’ai eu la chance d’y être invité, là où les prêtres s’affairent autour du feu. Portés par la ferveur et les chants de centaines de milliers de fidèles, le rocher sacré s’embrase au cœur de la nuit rituelle. Une fois la cérémonie achevée, je suis resté. J’ai vécu pendant les jours qui ont suivi en haut de la montagne avec les hommes gardiens du feu. Consacrés entièrement vers leur dieu Shiva, ces hommes vont entretenir la flamme sacrée pendant dix jours …»

 

«  … Guy Monnet a conçu l’ensemble de son reportage comme un fait de lumière, dans des conditions de prise de vue rendues difficiles par les contrastes entre la clarté intense et l’obscurité profonde. Seul un photographe maîtrisant parfaitement le nuancier de l’épreuve en noir et blanc pouvait ainsi créer, plus qu’un reportage, un hymne photographique à la lumière. »

 Robert Pujade